BIEN ENTENDRE

NE DOIT Plus SE VOIR

Prenez rendez-vous

 50 Rue Vasco de Gama 75015 Paris

Confection d’appareils auditifs dans le 15ème arrondissement de Paris selon vos troubles de l’audition


Votre audioprothésiste David Bismuth, situé à Paris dans le 15ème, vous présente les troubles de l’audition et analyse votre audition pour vous proposer les meilleurs appareillages.

Quel que soit l'âge, les troubles de l'audition ne sont jamais sans conséquences. Chez les enfants, la mauvaise audition peut entraîner un ralentissement du développement intellectuel, un retard de langage, voire même un retard ou échec scolaire.

Quant à l'adulte ou personne âgée, le fait de ne pas bien entendre peut mener la personne à fournir un effort continuel pour suivre une conversation, ce qui crée de la fatigue, du stress, et conduit parfois au repli sur soi-même et à l'isolement.

Schéma de l’oreille

I - L’oreille externe

Elle est composée du pavillon et du conduit auditif externe. Le pavillon collecte les sons et les transmet à travers le conduit auditif externe jusqu’au tympan.

 II - L’oreille moyenne

Elle est composée d’une chaîne de trois osselets : le marteau, l’enclume et l’étrier. Les vibrations qui arrivent au tympan sont transmises à l’oreille interne grâce à la chaîne des osselets.

 III - L’oreille interne

Elle est composée du vestibule, organe de l’équilibre et de la cochlée organe de l’audition. Les ondes vibratoires pénétrant dans la cochlée sont transmises dans l’organe auditif. Ce mouvement est détecté par les cellules ciliées (15 000 cellules sensorielles) et traduit en signal électrochimique au nerf auditif ; ce dernier transmet les influx nerveux jusqu’au cerveau qui le perçoit comme un son.

Schéma de l’oreille

Echelle des sons

Le niveau sonore oscille de 0 à 120 dB mais des niveaux supérieurs peuvent être atteints dans des cas exceptionnels (avions, canons, fusées, etc.).

 20 dB Chuchotement, jardin calme.
35 - 40 dB  Niveau sonore dans un appartement qui donne sur une rue tranquille.
 50 - 60 dB Bruit dans une rue résidentielle ou d'une conversation courante.
 70 db Restaurant avec un bruit de fond (musqiue, conversation des gens).
  80 db Klaxon de voiture, bruit d'un aspirateur, d'un sèche-cheveux (salon de coiffure).
85 db A partir de ce seuil, le bruit est nuisible.
A long terme, il entraîne des troubles auditifs.
 90 db Bruit d'une tondeuse à gazon, autoroute...
A partir de ce seuil : attention danger.
 100 db Volume maximum d'un Mp3.
A long terme des symptômes apparaissent :
acouphènes, maux de tête, agressivité...
>105 dB Discothèque, marteau piqueur...
Le bruit devient difficile à supporter.
 120 dB Sirènes de pompiers, concert...
Après quelques heures : traumatisme du sytème auditif avec sensation de douleur, baisse de l'audition.
 >120-130 dB Bruit des gros moteurs en indutrie, réacteur d'un avion. Protection exige par la loi (port du casque obligatoire).
LES DEGRÉS ET TYPES DE SURDITÉS

Les degrés et types de surdités

- Surdités de Transmission (atteinte de l’oreille externe ou moyenne)

  • Elles se caractérisent par une perte des sons graves
  • La compréhension de la parole n’est pas compromise mais les sons sont perçus moins forts Elles peuvent être dues à un bouchon de cérumen, à des otites chroniques (otosclérose) ou calcification qui réduit la mobilité de l’étrier (otospongiose)
  • Elles sont souvent opérables ou appareillables.

- Surdités de Perception

  • Atteinte de l’oreille interne ; ces déficiences auditives sont congénitales, génériques ou acquises, et sont souvent le résultat d’une agression des cellules de l’oreille interne par le bruit, le vieillissement, les médicaments toxiques pour l’oreille ou d’autres maladies.
  • Atteinte du nerf auditif ou des centres cérébraux : Ces surdités nerveuses sont rares, parfois appareillables ou opérables.

- Surdités Mixtes

  • Elles associent un obstacle de transmission du son (surdité de transmission) à une atteinte de l’oreille interne (surdité de perception). Les surdités profondes et totales sont souvent d’origine congénitales et touchent la totalité de l’appareil auditif (externe, moyen, interne et les centres nerveux).

Que faire en cas de troubles de l'audition ?

Avant de porter un appareil auditif, votre audioprothésiste David Bismuth vous conseille de suivre étape par étape toute la procédure de choix et d’achat pour que vous puissiez trouver l’aide auditive la plus appropriée.

Tout d’abord, il est nécessaire de consulter un oto-rhino-laryngologiste (ORL) pour trouver les causes possibles de la déficience auditive en effectuant un bilan auditif, c’est à dire un examen clinique et des tests complémentaires tels que l’audiogramme, afin de repérer les fréquences touchées et de savoir si l'appareillage s'avère nécessaire. Auquel cas, le médecin ORL rédige le certificat médical obligatoire pour acquérir un appareil auditif.

La seconde étape, à l’aide de l'ordonnance remise par votre médecin ORL, vous vous présentez à votre audioprothésiste pour faire l'acquisition de vos aides auditives. David Bismuth vous présentera les différents types d'appareils qui s'accordent avec les résultats des tests audiométriques, votre confort et vos moyens financiers. Une fois le choix effectué, il prendra l'empreinte de votre oreille afin de mouler un embout sur-mesure.

Il procède ensuite aux réglages de votre prothèse auditive. Votre audioprothésiste David Bismuth vous propose des appareils modernes qui seront réglés de manière informatique, ce qui permet d'adapter facilement certaines fréquences à votre courbe audiométrique et d'essayer de s'approcher des qualités d'un son naturel. N’hésitez pas à garder contact avec votre audioprothésiste pour effectuer des contrôles réguliers. Il prendra en charge le bilan audioprothétique, test non clinique (environ 20 mn) afin d’évaluer l’amélioration auditive de l’appareillage.

 QUE FAIRE EN CAS DE TROUBLES DE L'AUDITION ?
PENSEZ-VOUS AVOIR UNE PERTE AUDITIVE ?

PENSEZ-VOUS AVOIR UNE PERTE AUDITIVE ?

 


* Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires

Presbyacousie / Acouphènes

La presbyacousie touche l'ouïe à l’âge adulte et est une dégénérescence progressive qui détruit les cellules sensorielles de l'oreille interne. Ce processus est lié à l'association de plusieurs facteurs de risques auditifs. A partir de 50 ans, nous percevons moins souvent la précision des syllabes.

Les voix féminines ne sont plus entendues alors que celles des hommes restent audibles. La sensation de perte d’audition est surtout ressentie dans les environnements bruyants, et devant la télévision qui devient de plus en plus difficile à suivre. De ce fait, la prise en charge par un spécialiste de l’audition doit se faire le plus tôt possible. Cela permet au patient de bien s'adapter aux aides auditives, et de ne pas perdre sa capacité de communiquer.

De plus, des acouphènes peuvent surgir selon l’âge ou un événement survenu dans la vie (exposition à un fort taux de décibels par exemple). Ils forment une sensation de bourdonnements ou sifflements et interviennent de façon régulière ou spontanée, provoquant une gêne au quotidien.

PRESBYACOUSIE / ACOUPHÈNES
FACTEURS DE RISQUES

Facteurs de risques

  • Les risques pathologiques : antécédents d’otites (aiguës ou sérieuses) pendant l’enfance, ou maladie génétique ou infectieuse à l’âge adulte
  • Les risques liés au travail : activité dans les milieux bruyants comme l’industrie ou le bâtiment
  • Les risques liés aux loisirs : sorties en boîtes de nuit, concerts, écoute de MP3, activité sportive avec changement d’altitude ou de pression
  • Les risques accidentels : une explosion (de gaz) militaire
  • Les risques médicamenteux : prise de médicaments toxiques pour l’oreille.

Pour plus d’informations sur les troubles auditifs, n’hésitez pas à contacter Le Comptoir de l'Audition au 09.52.88.82.73.


logo

adresse  50 Rue Vasco de Gama 75015 Paris

fcb      insta